ANNE

 

 D'un côté, une femme gravement d'atteinte de la SLA, aussi connue sous le nom de la maladie de Charcot, une maladie à évolution très rapide pour laquelle il n'existe aucun traitement, qui la prive de l'usage de ses bras et de ses mains et bientôt de ses jambes et finalement, de sa bouche et de sa capacité à parler et à respirer. En l'absence de loi sur l'aide active à mourir, Anne a décidé de partir bientôt en Belgique pour y être aidée à mourir.

 

De l'autre, le nouveau Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, qui avait déclaré en 2015 qu'elle était favorable à une loi du type de la loi belge mais qui a changé d'avis depuis qu'elle a rejoint l'équipe du Président Macron, ainsi que vous le verrez dans cette vidéo. 

Cette vidéo est tirée du 19/20 de France 3, Nouvelle-Aquitaine, 27 juillet 2017

Écrire commentaire

Commentaires: 0