JACKY

La fin de vie, je l'ai expérimentée dans ma chair, mon âme avant de "renaître", tétraplégique et muet à la vie d'ici. Aussi, si j'évoque (rare) le thème, il me plaît de parler en termes d'ataraxie et de plénitude ; c'est une exhortation à ne pas craindre les anathèmes vitaux..............

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0