GUIMOUNEL

 

Bonjour,
En 1991, mon père est décédé. Il avait un cancer de la vessie qui s'est généralisé. Pourtant, il est mort par négligence. Pour qu'il soit en forme pour une intervention inutile (espérance de vie prolongée de 2 mois, mais ça, on le sait après), on lui a mis une perfusion alors que ses reins ne fonctionnaient plus.


Je vous laisse deviner la suite...


Pendant 16 ans, je m'en suis voulu de ne même pas avoir eu l'idée de lui mettre un oreiller sur la tête pour lui éviter ses dernières heures, à pleurer le soir quand tout le monde était couché parce que j'avais rien fait pour écourter sa souffrance.


Je n'en ai jamais parlé à personne.


Le 3 décembre 2007, le téléfilm "Marie Humbert, l'amour d'une mère" m'a aidé à comprendre que j'avais eu trop peu de temps pour réaliser ce que je devais faire. Ça m'a aidé à me pardonner un peu.


Une loi sur l'euthanasie n'aurait peut être pas aidé mon père, me direz-vous.


Nous voir courir, mes frères et sœurs, dans les couloirs de l'hôpital, pour trouver un médecin, un chirurgien, quelqu'un, habilité à prendre la bonne décision parce que leur père, déjà condamné, est en train de se noyer dans son lit et ne rien faire : c'est inhumain.


C'est parce que je sais ce que cela coûte de laisser des êtres proches souffrir inutilement que j ai signé cette pétition.

  

Écrire commentaire

Commentaires: 0