CATHERINE

 

J'adhère à l' ADMD depuis 25 ans et ai suivi les péripéties des différents projets de loi qui n'ont jamais débouché sur une loi permettant l'euthanasie ou le suicide assisté.


Une de mes cousines a été atteinte de la maladie de Charcot. Elle a été suivie en région parisienne par son hôpital de secteur et à la Salpétrière où le diagnostic avait été posé après un temps d'errance médicale.....


Les médecins lui avaient promis une sédation profonde quand elle souffrirait trop.


En fait elle a été complètement abandonnée sous prétexte qu' "elle n'allait pas assez mal"!!!!!!

 

Elle a été mourir à Bâle le 24 mai 2017 aidée par l'Association Life Circle où elle a trouvé aide et humanité.


Je trouve scandaleux que le Français soient contraints à "un tourisme de la mort", comme  nous étions contraintes (j'habite en Franche-Comté proche de la Suisse)de nous rendre en Suisse pour avorter avant la loi Veil...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Julie (mardi, 19 septembre 2017 16:47)

    Vous avez eu cette "chance". Un ami atteint de SLA également s'est vu refuser sa demande en Suisse parce que le courrier qu'il a écrit, guidé par une peur panique de finir emprisonné dans son corps, était trop vindicatif. Il a donc fini, en France, comme il le craignait, aphasique, lors d'une crise d'embolie pulmonaire, parce que les Suisses ont pris sa supplique pour un caprice.