IDELETTE

 

Mon témoignage concerne ma sœur atteinte d’une sclérose en plaque pendant 23 ans. Elle est décédée en 2011 à l’âge de 53 ans. Sur les 23 ans de maladie, elle a eu 13 ans de vie supportable où tous les jours elle sentait ses forces diminuer et surtout elle se rendait compte que plus les jours avançaient, plus elle perdait de l’autonomie ; le mal était là et la rongeait sournoisement. Vivre avec cette épée de Damoclès était très difficile et d’autant plus difficile lorsque l’on connaît l’issue … celle de la mort.
Elle aimait la vie, rien ne lui faisait peur, c’était une battante et elle ne se plaignait jamais. Courage et rage de vivre était sa devise.
La maladie « cette putain de maladie » comme elle aimait la nommer, s’est acharnée sur elle pendant 23 ans et les 10 dernières années furent un ENFER.
Chaque mois, chaque semaine, chaque jour… elle aura lézardé son quotidien et hypothéqué son avenir…
Ma soeur durant toute sa maladie a affiché un courage exemplaire, sans jamais se plaindre, une volonté indéfectible jusqu’à nier son mal, pensant ainsi mieux le combattre. Cette « putain de maladie » l’a privée de ce qu’elle chérissait le plus, l’INDEPENDANCE !
Cette maladie insupportable pour ma sœur, fut également une épreuve pour toute la famille et les amis. Comment supporter la maladie chez quelqu’un que l’on aime… ?
Pourquoi la médecine et notre société impuissantes devant tant de souffrances, ne peuvent pas dire STOP ! Vivre ce n’est pas être dans un lit toute la journée sans pouvoir bouger, manger et parler.
Non ce n’est pas la VIE. Il faut savoir accepter la MORT qui fait partie de la VIE.

Écrire commentaire

Commentaires: 0