CHANTAL

Nous avions un chien qui faisait entièrement partie de la famille. En 1986, problèmes de santé, le vétérinaire n'a pas voulu se déplacer pour remédier à ses souffrances. Notre médecin de famille nous a alors donné ce qui fallait pour les abréger. Nous aimions tellement notre animal que nous n'avons pas hésité une seconde à lui injecter le produit. Cela fait aujourd'hui 31 ans que notre chien est parti, nous ne regrettons absolument pas notre geste, c'était la dernière preuve d'AMOUR que nous pouvions lui donner.

Pourquoi les humains n'auraient-ils pas droit à la même chose? Aujourd'hui atteinte d'un cancer métastasé, mes jours sont comptés, je ne bénéficierai sûrement pas du même traitement, ET JE LE REGRETTE BEAUCOUP.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    mara (jeudi, 22 mars 2018 15:48)

    comme je vous comprends, oui l'ordre des vétérinaires est plus avancé et compréhensif que l'ordre des médecins. Moi même j'ai du faire euthanasier mon chien il y a de cela 11 ans et maintenant je me rends compte la chance qu'il a eu, partir en dormant et sans souffrance, j'étais à coté de lui et j'ai bien vu, aucun mouvement, rien alors je voudrai la même mort