COOKIE

 

Mon vieux père (près de 97 ans) s'est laissé mourir de faim, voyant qu'il ne pourrait plus rester chez lui. On l'a "nourri"= maintenu en vie avec du glucose.. jusqu'à ce qu'il tombe dans le coma =
presque deux mois...
La SLA: je l'ai vu s'abattre sur mon amie de jeunesse, détérioration foudroyante en un an, elle est morte, dans un état épouvantable, à peine plus de deux ans après.

Je comprends donc tout à fait la démarche de Mme Bert. Oui, n'imposons pas à nos proche de nous tuer, il faut nous aider médicalement, si nous ne pouvons plus le faire nous mêmes.

Écrire commentaire

Commentaires: 0