FRÉDÉRIQUE

Mon grand père atteint d’un cancer voulait que je l’aide à mourir ... J’ai eu peur, non pas de l’accompagner à partir, mais j’ai eu peur de ne pas pouvoir assumer les problèmes avec la justice et puis je ne savais pas comment faire le plus paisiblement possible.
Alors je ne l’ai pas aidé !
Je savais qu’il mettrait fin à son existence.
Il s’est tiré une balle dans la tête.
Cela fait maintenant presque 10 ans et pourtant je suis toujours accablée.
Il est mort seul d’une façon extrêmement violente.
L’odeur du sang c’est horrible.
Alors oui il serait temps que notre société évolue, s’humanise pour que plus personne ne soit obligé de mettre fin à son existence de cette manière.
C’est une situation terrible pour le condamné mais aussi pour l’entourage.
Si je devais aujourd’hui être confrontée à une telle demande d’un proche je n’hésiterais plus.

Écrire commentaire

Commentaires: 0