MARIANE

C'est triste de devoir quitter son pays pour mourrir dignement. Cette France je la maudis. Ces maladies ne tombent pas du ciel comme par hasard. Cette fichue maladie qui a emporté ma belle-mère dont je me suis occupée a été très dure pour moi. Voir une personne du jour au lendemain paralysée des pieds a la tête, essayer de lui dessécher la bouche avec une compresse sans trop la mouiller de peur qu'elle fasse une fausse route et s'étouffe, non c'est horrible. Devoir la comprendre malgré tout ce que j'ai cherché sur le site Charcot.
J'ai encore la paire de lunettes avec le tableau qu'elle n'avait plus la force de tenir. Jamais elle a voulu nous faire part de ce qu'elle éprouvait. C'était trop tard quand j'ai trouvé, elle attendait de partir en une année et demie, dans ce lit, j'ai des films, des photos, je ne peux pas les mettre, la dégradation allait à une telle vitesse, je jure si ça devait m'arriver, je suis sûre que je me suiciderais il y aucun doute la dessus.
Elle est partie et aujourd'hui, depuis 2012, j'ai une fibromyalgie depuis le jour où elle est décédée, c'est les coups que nous prenons qui ont dû déclencher cette foutue maladie c'est pas pareil mais presque.

Écrire commentaire

Commentaires: 0