BERNADETTE

Atteinte comme Anne Bert de la SLA moi aussi je me pose des questions sur ma fin de vie. C'est la SLA bulbaire: je ne parle plus, j'ai subi une gastrostomie pour m'alimenter et prendre mes médicaments, je porte un redresseur du pied droit afin d'éviter les chutes et les entorses à répétition.
Je ne suis pas mourante, mais de cette maladie on ne connaît pas l'évolution. Je serai bientôt appareillée car j'ai des difficultés à respirer. Jusqu'où faut-il aller? Quel appareil serais-je encore capable d'accepter? Quand j'en aurai assez je veux pouvoir dire STOP.

Écrire commentaire

Commentaires: 0