SALVATORE

(En réponse au Docteur Devalois)

Mais tout le monde n'a pas ce courage là! Que faire donc de ces malades en grande souffrance.
Il faut le faire avec les moyens à disposition, dites-vous, ok je ne dispose que de celui de me foutre sous un train, résultat non garanti par contre j'aurais traumatisé à vie un pauvre cheminot. Elle est belle votre philosophie de comptoir. Tout cela pour préserver la caste médicale qui même mise devant son incapacité à soigner continue de nous balancer à la figure son serment d'hypocrites!
Et c'est du vécu perso étant moi-même atteint d'un myélome multiple tumeur incurable qui, je le sais, à son terme me fera souffrir le martyre avec ses métastases osseuses! Aurais-je alors le courage de me foutre en l'air tout seul, je n'en sais absolument rien!
Votre remarque vient de quelqu'un certainement en bonne santé (et je vous souhaite de le rester) mais qui n'a, apparemment, pas eu de réflexion profonde sur le sujet...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0