CHRISTINE

J'en ai assez de tous ces politiques, psychiatres, médecins, psychologues qui pensent savoir mieux que nous ce qui est bon pour nous. Nous n'avons, pour la plupart d'entre nous, sûrement pas fait autant d'études qu'eux, cela ne fait pas pour autant de nous des demeurés. Nous sommes sensés, nous sommes dans la vraie vie, celle où les soins sont de moins en moins accessibles financièrement, celle des déserts médicaux, celle où l'on voit, comme cela a été mon cas, mourir son conjoint dans d'atroces souffrances, et ce malgré du personnel médical extrêmement compétent et attentif, en hospitalisation à domicile. Entendre son conjoint vous demander de "l'achever" et ne pas pouvoir le faire a été un période horrible de ma vie. Etre soulagé de voir mourir ceux qu'on aime parce qu'ils souffrent trop, est-ce normal... J'aurais aimé que mon mari, comme il le souhaitait, puisse partir paisiblement entouré de ses enfants.
Alors, oui, je voudrais vraiment que la loi change et pouvoir, le cas échéant, choisir de partir dignement et sans souffrance.

Écrire commentaire

Commentaires: 0