SOPHIE

Je n'ai pas écouté l'interview de cette dame et je ne le ferai pas. Je suis psychologue clinicienne et farouchement convaincue qu'il nous faut en France , le choix de mourir comme nous le décidons le jour venu . 
Pour le dire tout simplement , il faudrait peut être que Madame de Hennezel aille , comme vous le dites , Marie Godard , promener sa blouse blanche en d'autres lieux ... Certes , l'encre de sa plume se tarirait au vrai contact de la clinique , de la souffrance du " bas monde " , de ces lieux où l'on entend crier la douleur des corps , de ces regards , de ces mains qu'elle n'approcherait pas j'en suis certaine . 
Madame de Hennel écrit des livres , Madame de Hennezel fait des interviews , Madame de Henbezel est un nom aujourd'hui , elle n'est plus une Clinicienne , étymologiquement " se pencher au lit du malade " , elle n'est plus une psychologue aux mains vides qui n'a que ses mots , ses mots portés de sa voix , ses mots pour leur dire de ne pas avoir peur de mourir et que nous leur épargnerons ce moment où le corps devient corps de chair souffrante , où alors l'être humain est dans une détresse extrême , où l'angoisse et la douleur lui enlève tout ce qui faisait son humanité ...
Non , Madame , vous leur mentez , la médecine est impuissante pour certaines douleurs et vous ne pouvez que le savoir . 
La vie , disait Jacques Lacan , c'est un Choix forcé " , nous ne choisissons pas d'être né , elle peut être belle , elle peut être difficile et il faut bien du courage et de la force pour choisir de la quitter mais ce choix là , le dernier , qu'il ne soit pas forcé .... 
Madame de Hennezel posez votre plume et prenez leurs mains entre les vôtres , vous serez moins " célèbre " , vous gagnerez moins d'argent , mais vous ferez honneur à notre profession ... 
Aujourd'hui quand je dis que je suis psychologue clinicienne , on pense que je suis contre le droit de mourir dans la dignité , je voudrais que vous sachiez , vous qui souffrez qu'il n'y a pas que des Marie de Hennezel , il y a aussi des Cliniciennes qui se battent auprès de vous .

Écrire commentaire

Commentaires: 0