CATHERINE

Oui, Virginie, ma mère avait ce genre de cancer: elle avait des ganglions et d'énormes pustules très douloureuses, comme les bubons pestilentiels, et dégageait une odeur épouvantable qui a été pour elle un châtiment pire que la souffrance; j'ai mis des mois à venir à bout de ce cauchemar olfactif, et ai eu bien du mal aussi à garder quelques meubles que j'ai dû garder dehors, passer au vinaigre, à l'ammoniac tant toute la maison était infectée par l'odeur de putréfaction. Chaque jour, elle me téléphonait pour me raconter par le menu la façon dont elle envisageait de se donner la mort "dans sa baignoire" (en s'ouvrant les veines? en se noyant?, en tout cas, c'est symbolique,  purification/putréfaction); votre témoignage me fait revivre cette période épouvantable, pendant laquelle je devais boire un coup pour m'abrutir en rentrant chez moi, et n’avais plus la force de m’occuper de mes petits...

Écrire commentaire

Commentaires: 0