CHANTAL

Bonjour, 
 
J’ai accompagné la maman d’un ami atteinte d’un cancer de l’utérus.
Elle avait plus de 90 ans, a été opérée, a eu des rayons. 
J’ai été appelée pour lui enlever le feu.
 
Elle était malentendante et très croyante. 
Elle a eu la chance de pouvoir mourir chez elle, très entourée 24 h/24 par ses enfants qui se sont relayés. 
 
Elle avait des douleurs très violentes, et demandait toujours combien de temps cela va encore durer. ..?
La douleur était devenue insoutenable ; nous étions en Mars elle est décédée en Juin !
J’ai réalisé à son contact qu’en France en 2015 on était “au moyen âge” sur l’aspect accompagnement de la douleur.
 J’avais lu des livres de Marie de Hennezel ...
Là il s’agissait vraiment d’autre chose !
 J’ai trouvé “son chemin” très violent. 
 
Il y a sûrement différentes façons d’appréhender la maladie et ses souffrances, la loi en France ne permet pas de mettre un terme à une telle situation ! Ceux qui font les lois n’auront jamais à se frotter à ces réalités !
La solution ils iront la chercher en Suisse ou en Belgique !! 
 Suite à cette expérience j’ai peur pour moi ... au cas où ...
Lorsque quelqu’un de mon entourage décède d’une crise cardiaque je ne peux m’empêcher de penser que c’est triste pour ceux qui restent ; mais que pour lui c’est une chance inespérée !

Écrire commentaire

Commentaires: 0