ANNIE

Je disais donc dans mon précédent commentaire que si nous en sommes encore en 2017 à être obligés de subir d'atroces souffrances sans pouvoir agir sur le choix du moment de notre fin de vie, nous le devons à l'énorme pression exercée par le pouvoir religieux sur nos politiques ! ! ! !
Je disais donc, allons-nous encore tolérer longtemps cette insupportable ingérence, cette injustice : Les nantis peuvent aller choisir de mourir dignement en Suisse ou en Belgique pour 11 000 euros . Et les autres ? L'immense majorité doit subir d'insupportables et 'interminables souffrances. Un calvaire pour le malade comme pour la famille . L'euthanasie se pratique tout de même en France, de manière illégale, aux plus grands risques pour les médecins, tout comme au temps pas si lointain de l'avortement illégal. Ceci avant cette merveilleuse et si courageuse loi voulue par Madame Simone Veil, envers et contre presque toute l'assemblée nationale, si masculine et si machiste à l'époque ! ! Cela demande un énorme courage, effectivement, de décider de mettre en forme et de proposer au vote une telle loi !
Pour l'euthanasie, Il va falloir affronter à nouveau les si puissants lobbies religieux si conservateurs !
Mais ... nous ne sommes plus au moyen-âge. Cependant, on le croirait encore ... pourrons-nous un jour décider du choix de mourir dignement, paisiblement ? ?
Nous avons quarante ans de retard par rapport à d'autres pays !!!
Je n'impose rien aux lobbies religieux, eux qui prônent tant le respect, la tolérance, l'amour du prochain, j'apprécierais infiniment qu'ils mettent leurs préceptes et leurs dogmes en application !!!
STOP aux dictats !
Quelques fois, je me prends à penser que nous ne serions pas en république mais encore bien sous le joug de la religion et de la royauté ........ et que la déclaration universelle des droits de l'homme n'était qu'un doux rêve .... pourquoi devons-nous encore nous épuiser à nous battre, 220 ans après notre révolution, pour obtenir ces droits fondamentaux ? ? 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0