ALYSSIA

Mon beau-père est décédé après un mois de souffrance et bien qu'il avait 91 ans et qu'il souffrait beaucoup malgré la morphine, les docteurs n'ont rien fait pour abréger ses souffrances !
Il ne s'alimentait plus ! Tout n'était que souffrance !!
Pour moi c'est oui ! Oui pour choisir pour soi ou pour un proche de partir dans la dignité et plus dans la souffrance !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0