ROSA

Mon fils est décédé d un cancer à 29 ans . Il avait fait les démarches nécessaires en Suisse, en Belgique et en France par d'autres voies .
Il souffrait atrocement ( cancer des os ). 
Il n"y a rien de plus dur pour une maman que d'accompagner sa chair et son sang pour de telles démarches qui sont longues et pénibles.
Il voulait mourrir dignement sans être grabataire. 
Une personne lui avait dit OK mais il est décédé avant d'une hémorragie pulmonaire qui a mis 48 heures avant de l'emporter.
Se voir mourir en étouffant c'est horrible, douloureux et angoissant. 
J'ai fait des prières pour qu'il guérisse mais je n'ai jamais prié aussi fort que pour que cela s'arrête .
C'était il y 3 ans. L'hôpital n'a pas bougé. Il a voulu rentrer à la maison pour mourrir où un médecin lui a fait une sédation, non pas pour mourrir mais pour qu'il ne se voit pas partir d'une façon aussi horrible, et pour le calmer. Mais 48 heures d agonie à côté de son enfant semble une éternité.
Merci à vous d avoir pris le temps de lire mon témoignage. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0