FRANÇOISE GRISO À LA TÉLÉ

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    HECHT Laurent (vendredi, 02 mars 2018 19:29)

    Très émouvant. J'envisage la même solution, si je devais me trouver dans une situation désespérée. Je voudrais également dire aux personnes qui postent des commentaires contre l'euthanasie, quelles restent correctes. Le sujet est suffisamment difficile pour ne pas en rajouter. D'autre part, personne n'est obligé d'accepter l'euthanasie, même si la loi, un jour, voit le jour. Mais qu'on nous laisse décider comment nous passerons de vie à trépas. Pour nous et pour ceux que nous aimons et qui nous aiment. J'ai vu trop de gens mourir après de longues et affreuses douleurs, j'ai vu également la détresse des parents qui auraient aimé pouvoir mettre fin à ces calvaires pour ne pas militer pour ce DROIT à choisir le moment où je n'arriverai plus à supporter ce que l'on appelle toutefois: la vie. Alors, les leçons de morale et les grandes phrases philosophiques de certains m'énervent au-delà de tout. Il m'est arrivé par deux fois de devoir, oui de devoir me séparer de mes compagnons à quatre pattes. Je les aimais beaucoup, mais nous n'avons pas le droit, par égoïsme, de prolonger leur vie en les laissant souffrir au-delà de toute raison. Je suis persuadé que vis à vis d'un animal, l'une des intervenantes de cet espace d'échange, ne ferait pas autrement que de l'amener chez un vétérinaire pour abréger ses souffrances. Pourquoi en serait-il autrement pour les êtres humains? Personne n'a le droit de juger autrui en ce qui concerne sa fin de vie. Je termine en disant aussi que je souhaite du fond du cœur que l'intervenante qui s'exprime ici, puisse mourir rapidement, sans longue et pénible maladie et sans souffrir.