FRANCIS

Bonjour,
J'ai signé votre pétition il y a quelque temps, la trouvant pleine de bon sens.
J'aimerais que nos dirigeants cessent leur langue de bois et brisent les tabous qui entourent le sujet de la fin de vie.
Qu'on arrête de parler d'endormissement. Pour ma part, le mot de "mort" ne m'effraie pas, il fait partie de la langue française et a une signification claire et précise. Lorsqu'une personne se trouve dans une situation de maladie évolutive et incurable (l'exemple qui vient à l'esprit est Alzheimer), elle doit profiter de ses moments de pleine lucidité pour pouvoir demander au corps médical, si elle le désire évidemment, le droit de mourir au moment, dans le lieu et dans les conditions qu'elle souhaite. 
Personnellement, je considère que mon corps m'appartient. J'ai une capacité de compréhension et de raisonnement suffisante (comme la plupart de mes congénères) pour comprendre un état, une pathologie, un traitement, une évolution de maladie.
Je demande donc pour les patients qui en font la demande, une information claire, pédagogique, sans filtre ni tabous afin que chacun puisse décider du devenir de son corps  et que ce ne soit pas quelqu'un d'autre qui décide pour le malade.
Il y aura toujours des personnes qui ne souhaiteront pas prendre cette décision seules, ni même être pleinement informées sur leur état de santé. Il faut bien entendu respecter ces comportements qui relèvent alors pleinement des pratiques actuelles.
Mais une fois pour toutes, cessons d'imposer cette "infantilisation" à tous les malades,  cet ordre établi selon lequel tous les médecins sont des "sachants" et tous les malades des "ignorants" qui ne sont pas dignes de décider de leur propre vie ou mort.
Étant nouveau retraité, je dispose d'un peu de temps. Ex-ingénieur à la SNCF, je n'ai aucune compétence particulière en médecine ni psychologie. Je ne fait partie d'aucun réseau d'influence. Je me considère juste comme un citoyen libre de ses idées.
Si je peux vous apporter une aide à mon très humble niveau dans le cadre de votre pétition, pour faire bouger les lignes, j'en serai très heureux.

Écrire commentaire

Commentaires: 0