COUP DE GUEULE DE CLO APRÈS LECTURE DU TEXTE DE MONIK GLASS

Très belle lettre d'une "mère à un fils possible" mais pas mal de politiques ne réagissent pas en fonction de leur cœur mais en fonction de ce que leur décision leur rapportera dans les sondages et comme voix aux élections. Le rapport à l'humain n'est pas le même que pour beaucoup d'entre-nous. 


Je ne suis pas d'accord toutefois avec la phrase "Mme Jospin a eu cet héroïsme rare" non, pour moi elle a eu "la lucidité" et surtout "l'accès aux bons produits" et non pas "un héroïsme rare" de partir avant la déchéance finale. L'accès aux bons produits pour se suicider, c'est aussi un privilège qui n'est pas donné au citoyen lambda.


C'est sûr que si nous avions tous à disposition un produit nous permettant de nous endormir comme elle, rapidement et sans souffrance, la question de l'euthanasie se poserait avec beaucoup moins de force chez les Français, mais voilà, nous, les citoyens lambdas, que nous reste-t-il pour nous suicider ? La pendaison ? la défenestration ? le passage sous un train ? l’absorption des médicaments que nous avons dans notre pharmacie ? Avec quels risques de se rater ? de se retrouver dans un état pire encore que celui que nous voulions quitter ? de nous retrouver en état de "légume" (même si ce terme choque, il montre bien ce que nous devenons quand nous ne sommes déjà plus des êtres "vivants" au vrai sens du terme).


Alors oui, François Hollande, moi, je pourrais être sœur et je vous dirais que vous avez raté le coche ! Vous aviez tous les éléments en main pour faire voter cette loi de liberté. Vous avez préféré faire passer la loi sur le mariage pour tous qui ne concerne en fait qu'un faible pourcentage de la population alors que celle de la fin de vie nous concernera tous, hommes, femmes, vieux, jeunes, adultes, enfants...

 

Il vous a juste manqué le courage de passer au-dessus de ceux qui sont allés manifester dans les rues pour vous crier leur volonté de ne rien changer, de rester dans un conservatisme cher à quelques lobbys forts, riches et puissants. Et ça, comme beaucoup de Français, je ne peux pas vous le pardonner ! J'espère que le nouveau Président aura à cœur de changer cette mauvaise loi Léonetti qui fait fuir les grands malades vers la Belgique ou la Suisse ! Vous auriez pu, comme Simone Veil, associer votre nom à une loi de liberté, ce ne sera pas le cas !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0